top of page

Tribune d'octobre / novembre 2021

Christophe GREFFET Président du groupe « L’Ain pour tous »


Il est encore temps


Le moment est venu pour notre collectivité de se projeter après un temps électoral qui n’a à l’évidence pas séduit. Il faudrait être dans le déni pour ne pas voir cette abstention massive qui a conduit près de 2 électeurs sur 3 à ne pas se déplacer. Cette grève des urnes interroge. Elle traduit assurément le souhait des citoyens d’être associés à la décision autrement qu’à l’occasion de scrutins intermittents. Une place doit désormais être faite à la consultation publique sur les sujets essentiels.


Une projection à l’horizon 2028 de notre collectivité doit intégrer le contexte préoccupant qui est le nôtre. La crise sanitaire génère déjà des conséquences sociales en impactant les plus fragiles. Elle met aussi en lumière l’accélération de la crise environnementale.


Nous serons à la hauteur de notre mandat à la condition d’intégrer l’exigence climatique dans toutes nos politiques. C’est l’ensemble de nos bâtiments qui doivent faire l’objet d’un plan de rénovation thermique ambitieux ; c’est le plan collèges qui doit respecter les normes de construction environnementales les plus exigeantes ; c’est aussi notre foncier et notre bâti qui doivent participer au mix énergétique en accueillant des installations de production.


De la même manière, le bien manger au sein des collèges ne doit pas être qu’un slogan mais bien l’occasion d’accompagner les filières de production et les circuits courts de l’Ain au-delà des objectifs nationaux.


Voilà déjà quatre ans que la question des déserts médicaux est mise sur la table. Sans volonté claire de recruter des médecins, l’accès aux soins restera difficile pour beaucoup de patients, les 6000 habitants que l’Ain accueille chaque année ne faisant qu’accroitre la difficulté. L’accueil prévu d’une première année de médecine nous renvoie à une installation à dix ans.


La route est longue mais nous ne pouvons pas nous perdre en chemin. Les préoccupations sont telles que notre Département ne peut attendre. Nul doute qu’il n’aura plus le même visage au terme de ce mandat. Je reste convaincu de sa modernité et de son utilité pour peu que nous fassions preuve de volonté.


23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page