top of page

Guy LARMANJAT - Intervention sur le schéma régional de santé - Session octobre 2023

Dernière mise à jour : 24 nov. 2023

SESSION DE L’ASSEMBLÉE DU

CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE L’AIN

LUNDI 2 OCTOBRE 2023


INTERVENTION DE GUY LARMANJAT

RELATIVE AU SCHEMA REGIONAL DE SANTE



Monsieur le Président, Mes Chers collègues, Mesdames, Messieurs,


L’avis qui est demandé par l’Agence régionale de Santé au Département, concernant le Schéma régional de Santé, doit nous permettre de poser les jalons des exigences en offre de santé dont nous avons besoin.


Le préambule du document rappelle qu’il a pour fonction de répondre au plus près aux besoins des habitants et de réguler l’offre de santé pour les 10 ans à venir.


En juillet dernier, ma collègue Anne-Laure Olliet avait alerté Madame la Préfète sur la situation sanitaire du pays bellegardien. Elle l’avait tout particulièrement saisie de deux dossiers sur lesquels nous sommes très mobilisés.


Celui de la requalification du Pays Bellegardien comme territoire « sous (ou très-sous) doté » en kinésithérapeutes afin de débloquer les aides à l’installation de l’Etat.

Celui de la fermeture du cabinet de radiologie de Valserhône fin mai et pour lequel nous avons travaillé à lui trouver un repreneur. Le service de radiologie rouvrira le 2 novembre prochain, puis l’échographie en janvier 2024. Mais il est indispensable que la population puisse bénéficier d’une imagerie moderne, IRM ou scanner, dont seule l’ARS peut concéder l’autorisation.


Le schéma régional est plus que flou sur le sujet. Il n’est fait aucune mention d’une installation à Valserhône. Des éléments contradictoires nous sont même donnés. En effet, on y évoque une volonté de renforcer l’accès direct aux examens IRM, de répondre à la croissance des besoins et en parallèle de ne pas multiplier les nouveaux sites d’implantation. Face à ces contradictions il parait nécessaire d’être exigeant dans le retour que nous ferons à l’ARS.


Monsieur le Président, nous demandons que le Conseil départemental de l’Ain, dans son avis, mentionne son souhait de renforcer Valserhône en imagerie médicale afin d’amener un service optimum à plus de 25 000 habitants et d’attirer de façon pérenne un médecin radiologue.


Sachant que ce Schéma n’est pas à la hauteur des besoins de nos territoires, le groupe « L’Ain pour tous » votera contre ce plan et vous demande de rester très fermes dans les négociations.


Progrès de l'Ain du 23 novembre 2023


10 vues0 commentaire

Comments


bottom of page