top of page

Guy LARMANJAT - Intervention sur le schéma de mobilité - Session décembre 2022

SESSION DE L’ASSEMBLÉE

DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE L’AIN

LUNDI 12 DÉCEMBRE 2022


INTERVENTION DE GUY LARMANJAT

RELATIVE AU SCHEMA MOBILITÉ



Monsieur le Président, Mes chers collègues, Mesdames et Messieurs,


Vous venez de me présenter les premiers travaux du schéma de mobilité. Mis en route en septembre 2021 avec un délai de réalisation prévu initialement très court, ce travail a permis de consulter les intercommunalités de l’Ain et de nombreux autres partenaires. Vous l’écrivez dans ce rapport, « la question des mobilités douces est celle qui est venue en premier dans les discussions et les attentes des interlocuteurs ». Ce n’était pas une lubie si nous sommes intervenus à plus d’une dizaine de reprises, dans cette assemblée, pour que le Département s’engage fortement sur ce sujet.


Deux chantiers sont à développer :


- l’aménagement de surlargeurs le long de nos routes départementales


- la construction de grands itinéraires cyclables.


Le dialogue noué avec les intercommunalités nous informe que pour la grande majorité leurs attentes se trouvent d’abord dans des mobilités alternatives aux véhicules individuels soit par du transport en commun, soit par la mobilité douce. C’est dire comment ces collectivités ont déjà intégré les demandes locales de leurs administrés.


Vous rappelez d’ailleurs les principes de la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) qui introduit l’obligation pour les gestionnaires de voirie, lors de rénovation de routes, d’évaluer le besoin, la faisabilité technique et financière d’aménagements cyclables. Dans les orientations, nous voyons enfin s’inscrire la possibilité pour le Département de devenir maitre d’ouvrage d’aménagement cyclable.

Mais nous devons encore attendre une année pour connaître les déclinaisons départementales de cette loi, donc 2 ans depuis le lancement des premiers travaux.


Il est aussi rappelé la nécessaire réduction de 37,5% de nos émissions de Co2 en ce qui concerne les transports. Pour atteindre cet objectif notre département ne peut pas s’exempter d’un effort conséquent.


« Inventer la route de demain en diversifiant son usage » c’est le 3ème objectif du schéma et nous croyons qu’il est grand temps de s’atteler à la tâche.

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page